Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comment éliminer sa peur de refuser face au chantage des lobbies industriels

Publié le 23 Janvier 2014 par Jacqueline in nouveaux compteurs à télérelevé

Comment éliminer sa peur de refuser face au chantage des lobbies industriels

LA POSE DES NOUVEAUX COMPTEURS d’eau, de gaz et électricité est à PROSCRIRE.

Conscients des méfaits sur la santé des ondes électromagnétiques pulsées; émissions que ces compteurs utilisent pour communiquer à distance, les citoyens les refusent et informent leurs voisins.

La réaction des opérateurs qui veulent mettre en place le "télérelevé' se manifeste par:

- faire abstraction de la lettre de refus reçue de l'abonné en Recommandé AR.

- envoyer des lettres de menaces abusives.

Bon à savoir: le seul but de ces menaces est de faire céder.

Ceux qui ne se sont pas laissés faire, ont eu deux ans de temps pour s'apercevoir que les menaces persistent mais ne sont pas exécutées.

C'est un des moyens pour faire peur et aboutir au fait accompli.

Exiger d'eux un certificat d'innocuité signé en leur nom, les calme bien. Car ils ont peur de s'engager par écrit.

Exiger d'eux une attestation de responsabilité civile relative aux émissions de ces compteurs, dévoile le fait qu'aucun assureur ne voudrait plus assurer un appareil émetteur d'ondes électromagnétiques.

Avec l'appui de l'Association Nationale ROBIN DES TOITS, vous n'avez plus raison de céder à la peur, car des lettres types de refus sont mises à disposition en ligne sur www.robindestoits.org. Plusieurs associations se joignent à Robin des Toits pour agrandir le champ de résistance.

Pour un résumé d'histoires vécues par les citoyens français.

Les opérateurs promettent aux personnes informées sur les effets nocifs des émissions de ces compteurs de ne leur installer qu'un module qui n'émet qu'une seule fois par jour.

Ainsi, l'accord est conclu pour en finir.

Question: qu'auront-ils en main lors de la visite fatale d'installation?

Réponse: un appareil qui émet toutes les huit secondes.

Il suffit de lire la marque et le modèle et chercher sur le site du fabricant.

Mystère, ce module n'existe pas sur leur site.

Les citoyens contactent le fabricant: il répond par écrit que ce modèle est une entrée de gamme (raison pour laquelle il n'est plus en ligne) et qu'il émet toutes les 8 secondes 24h/24. Il fournit une fiche technico-commerciale qui le confirme. Cette fiche informe aussi que la portée des ondes de chaque compteur est de 1.50 Kim.

Résumé de l'histoire:

Le citoyen conscient ne se laisse pas faire.

Le citoyen négligeant conduit au dépôt de bilan son capital santé.

Commenter cet article